Norbert Gombos

David Pel & Aisam-Ul-Haq Qureshi [1] d Robert Galloway & Alex Lawson (6/2 6/4)

Qureshi : « On est vraiment excités. C’est notre troisième tournoi ensemble. Les deux premiers on a perdu des matchs serrés mais notre équipe progresse. J’apprends à mieux connaitre (David) sur le court et en dehors. On fait le boulot. On est très contents d’être en final et j’espère que tout ira bien demain aussi. »

Pel : « Un gaucher, un droitier, on a une bonne combinaison pour couvrir tout le terrain, ça marche bien ! Ça casse le rythme de nos adversaires. » 

Qureshi : « Pour moi c’est un peu rude. Dans ma carrière, je n’ai pas beaucoup joué avec des gauchers. J’apprends encore à me placer quand il est en position pour servir. Mais je pense que plus on s’entrainera et on jouera ensemble, meilleurs on sera. S’il continue à servir des bombes, je n’ai pas besoin de trop bouger, ça me rend les choses beaucoup plus faciles. » 

 

Jiri Vesely [2] d Mats Moraing (4/1 RET)

« Je suis déçu pour Mats, à cause de sa blessure. Il n’y a pas grand-chose à dire sur le match. Je pense qu’il ne se sentait pas bien depuis le début du match, c’était évident. Ce n’est jamais simple de jouer contre quelqu’un qui est blessé parce qu’il faut être concentré, concentré sur soi-même. J’ai essayé de jouer mon jeu. Malheureusement ça s’est fini comme ça s’est fini. Mais évidemment je suis content d’être en demi-finales.

J’ai joué un match délicat au premier tour et un plutôt rapide au second hier donc j’ai pu m’économiser. C’est bien d’arriver en demi-finales avec assez d’énergie. Je vais essayer de me concentrer sur mon prochain match. »

 

Andreas Seppi [4] d Quentin Halys (2/6 7/6 6/3)

« J’ai commencé plutôt doucement aujourd’hui. J’ai un peu souffert l’autre jour, j’ai joué un long match contre Machac, je me suis senti fatigué et j’ai eu la même sensation dans le premier set contre Quentin. Il jouait bien, il était très agressif, spécialement sur mon service. Il venait toujours, il m’a mis sous pression. Donc ça a été un premier set difficile. J’ai mieux commencé le deuxième, plus actif et j’ai mieux servi. Et puis il y a eu bataille dans le tie break. J’essayais juste de gagner le set et de passer au tour suivant. J’ai été chanceux de gagner le tie break. Il y a des moments où il faut trouver une solution. Dans le troisième set, j’ai mieux renvoyé. J’ai pu mieux retourner ses services. C’était un bon troisième set pour moi.

Tous les matchs sont différents. Vesely est un bon serveur et gaucher, ce qui est toujours compliqué à jouer, surtout sur surface dure en intérieur. Il sert beaucoup de bombes, je dois être prêt pour ça. L’important c’est de récupérer pour demain, j’essaye d’être prêt et actif pour le troisième tour. Ça va être un match compliqué c’est sûr.

Quand je joue un Challenger, je viens pour essayer de gagner car je n’en ai pas joué beaucoup dans ma carrière. Après avoir joué dans le grand tableau du circuit principal ATP, quand tu reviens à un niveau Challenger, tu as envie de rentrer à la maison avec le titre. Mais tous les matchs sont difficiles car tout le monde a la gagne, surtout avec des jeunes joueurs qui veulent gagner, qui sont en pleine progression et qui veulent atteindre le tableau principal.

Je suis en demi-finale et j’espère pouvoir jouer deux matchs de plus et remporter le titre. Demain sera un match difficile c’est sûr ! »

 

Norbert Gombos [8] d Dennis Novak (4/6 6/3 6/2) 

« Je suis vraiment content. Je savais que Dennis Novak était un joueur très compliqué. La dernière fois que nous nous sommes joués, j’ai perdu. C’est un vraiment un bon joueur. Il a confiance, car il a été finaliste à Orléans la semaine dernière, donc je savais qu’il était en grande forme et il a battu d’excellents joueurs récemment, donc je savais que ça allait être un match super compliqué mais je me sentais bien. J’ai perdu le 1er set mais pas ma confiance. Je suis resté concentré et j’ai essayé de faire de mon mieux. J’ai bien servi, bien tenu les rallies… je suis vraiment content de mon match et de jouer les demi-finales demain ! Je ne dis jamais qui je préfère rencontrer parce que les deux sont de très bons joueurs. Ils ont des profils très différents : l’un fait partie des meilleurs joueurs du circuit, l’autre sort des qualifications et est clairement en grande forme. Ce sera encore un match compliqué. Que le meilleur gagne et on se retrouve demain ! »

 

Mats Rosenkranz d Pierre-Hugues Herbert [6] (6/7 6/3 7/6)

« C’est la 2e fois que je joue un joueur au top sur ce central. Il y avait encore plus de monde que contre Benjamin Bonzi. Je n’ai jamais joué contre autant de monde. J’étais un petit peu nerveux à la fin. J’ai senti que je pouvais terminer vraiment bien. C’est incroyable de voir ton classement grimper de semaine en semaine. Ça aussi c’est nouveau pour moi. J’ai fait un bond dans le classement. Peut-être que l’année prochaine, je pourrais jouer ces tournois de façon plus régulière. En tous cas, c’est mon but. Je joue au tennis pour jouer de plus gros tournois. Maintenant, je suis ici et je me qualifie pour le prochain tour, c’est incroyable ! Après… C’est mon boulot de battre les autres joueurs. Même s’ils sont Français et que je joue en France. Je pense que si eux jouaient en Allemagne, ils essayeraient de me battre aussi. Je suis en demi-finale. Je suis incroyablement heureux ! C’est ma première demi-finale. Même si j’avais perdu aujourd’hui j’aurais été heureux car c’était aussi mon premier quart de finale en Challenger. Maintenant, je vais essayer d’aller plus loin. Le plus loin j’irai, le plus content je serai ! 

Je vais jouer Norbert Gombos au prochain tour, mais je suis confiant. J’ai déjà joué 3 super joueurs, que j’ai réussi à battre. Je pense que je joue très bien cette semaine, donc je suis confiant pour demain. »

 

Jonathan Eysseric & Quentin Halys d Nathaniel Lammons & Matt Reid (7/6 7/5)

« C’est bien d’être en finale, le tournoi est très relevé, on a joué contre de bonnes équipes pour en arriver là et il y avait encore un peu de monde ce soir, c’était un plaisir de jouer sur ce central. On est vraiment content d’être en finale, surtout après la mauvaise journée des Français en simple. Les gens sont restés pour nous regarder, c’était sympa.

Quentin a passé beaucoup de temps sur le court aujourd’hui, mais c’est pour ça qu’on joue en simple et en double, pour essayer d’aller chercher des titres. 

C’est vraiment agréable d’avoir autant de spectateurs, surtout quand on joue tard le soir comme ça. Le public était là pour nous encourager et c’était un public connaisseur : il savait quand c’était important de nous pousser. On se donne rendez-vous demain ! »

Accès directs